En ce moment je lis...

Lectrices tout terrain

  • Devant le sapin
    Celine et Milou sont capables de lire partout et dans toutes les circonstances ! Jugez vous-même... ;-)

"La mémoire est une chienne indocile", d'Elliot Perlman

519QW18lJIL._SX210_"Qu'est-ce que l'histoire ? " ainsi commence le cours d'Adam Zignelik, professeur à Columbia, spécialisé dans la période de lutte pour les droits civiques. Sans sujet de recherche ni publication depuis plusieurs années, il sent sa vie partir à la dérive et la perte de son emploi imminente. À la demande de William McCray, ami de son père et avocat à la retraite, il se lance dans la recherche de témoignages et la preuve qu'un bataillon de soldats noirs américains était présent à la libération de Dachau, fait passé sous silence et controversé dans le monde académique. Son enquête va l'amener à découvrir des enregistrements des rescapé·e·s des camps, saisis par le psychologue Henry Border à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. 

Lamont Williams, jeune homme noir du Bronx condamné à plusieurs années de prison malgré son innocence, est tout juste libéré. Il suit un programme de réinsertion au service d'entretien d'un hôpital de Manhattan et s'applique à terminer sa période de probation pour être employé à temps plein et pouvoir enfin espérer retrouver sa fille. Lors d'un de ses services, il rencontre Henry Mandelbrot, un patient en fin de vie rescapé des camps. Une amitié se tisse entre Lamont et le vieil homme, qui jour après jour, lui raconte l'expérience du ghetto et du camp de la mort, en lui demandant de bien se remémorer chaque détail.

Autour des deux protagonistes gravitent un grand nombre de personnages dont les destins plongent le lecteur dans l'histoire de la ségrégation aux Etats-Unis et celle de la Shoah. 

J'avais lu ce roman à sa sortie il y a quelques années, et je l'ai à nouveau dévoré avec angoisse et sidération. L'auteur parvient rendre vivant et unique chaque personnage, tout en nous incitant à une réflexion magnifiquement construite sur les mécanismes d'oppression et d'extermination. 

J'ai beaucoup lu sur ces deux périodes de l'histoire, mais j'ai encore appris à la relecture, notamment sur la révolte du Sonderkommando d'Auschwitz et le rôle que les femmes ont tenu dans la résistance à l'intérieur du camp. 

Un roman magnifique et bouleversant, qui mêle de façon subtile la nécessité de la transmission, familiale et historique, la mémoire intime et collective, et que l'on referme saisi par l'urgence de "Raconter à tout le monde ce qui s'était passé ici."

"La mémoire est une chienne indocile. Elle ne se laissera ni convoquer ni révoquer, mais ne peut survivre sans vous. Elle s'invite quand elle a faim, pas lorsque c'est vous l'affamé. Elle obéit à un calendrier qui n'appartient qu'à elle, dont vous ne savez rien. Elle peut s'emparer de vous, vous acculer ou vous libérer. Vous laissez à vos hurlements ou vous tirer un sourire."

"Ne voudriez-vous pas que quelqu'un raconte votre histoire ? Finalement, c'est la meilleure preuve qui soit que notre existence a compté. Et, depuis la minute de votre naissance, qu'est-ce d'autre que la vie, si ce n'est une lutte à seule fin de compter, pour une personne au moins ?" 


27 juin 2021

21 novembre 2020

11 novembre 2020

23 juillet 2019

26 juin 2019

22 mars 2019

24 janvier 2019

18 octobre 2018

27 juin 2018

15 mars 2018